Chargement en cours.
Veuillez patienter.

menu

Les conseils pour une création d’entreprise réussie

Accueil Création d'entreprise Les conseils pour une création d’entreprise réussie
Accueil Création d'entreprise Les conseils pour une création d’entreprise réussie

Les conseils pour une création d’entreprise réussie

Posté dans Création d'entreprise par AMDE

Des procédures simplifiées, des aides qui se multiplient, un accompagnement d’experts de la gestion et du management stratégique et opérationnel…

Ces dernières années, les créations d'entreprises se simplifient et se multiplient; les candidats sont de plus en plus nombreux. Cette croissance ne doit jamais faire oublier qu’une entreprise sur deux dépose le bilan au cours de ses 5 premières années d’activité. Pourquoi ? À cause de la crise économique, bien entendu, mais pas seulement. Un jeune chef d’entreprise mal préparé, un besoin de financements mal évalué et le manque d’accompagnement font aussi partie des raisons fréquentes.

Voici les conseils afin de mettre toutes les chances de votre côté :

1. Testez votre projet

Cela semble être la base, mais trop nombreux sont les créateurs qui oublient cette étape primordiale; la plupart se contentent juste de compiler des études de marché… Allez au contact, sur le terrain, et rencontrez vos prospects, des clients potentiels qu’il ne faut surtout pas hésiter à questionner. N’ayez pas peur d’être déçu par certaines réponses. Mieux vaut prévenir que guérir. Il vaut mieux rectifier en amont un process de votre projet plutôt que de vous accrocher vainement à une fausse bonne idée. 

2. Entourez-vous de pros

Le pire ennemi du créateur d’entreprise, c’est la solitude. Isolé, vous risquez de prendre de mauvaises décisions et de faire des choix inadaptés. C’est dommage, des réseaux d’aide et d’accompagnement à la création d’entreprise au Maroc existent pour conseiller le porteur du projet, l’aider à rédiger le business plan, pour faire le choix de la forme juridique adaptée ou bien encore pour trouver des financements. On admet communément que le taux de réussite de toutes les entreprises qui ont bien été conseillées et accompagnées est de 70% à 80%, alors que pour les autres, ce taux est d’environ 50%.

3. N’hésitez pas à surestimer vos besoins !

Avec des clients qui peuvent s’avérer être de très mauvais payeurs, un contrat qui échoue à la toute dernière minute ou le fait que vos fournisseurs augmentent les prix de leurs matières premières, il vaut mieux surestimer ses besoins financiers et son besoin en fonds de roulement. Une trésorerie surestimée vous permettra de tenir le temps nécessaire pour encaisser des fonds et de vous donner plus de moyens en cas d’imprévus.

 

01 Oct, 15

 

 

Articles similaires

Découvrez nos Packs et réglez en ligne. Tarifs & Commande